Le métier de gestionnaires de communautés: un défi à relever

L’évolution d’Internet vers un web social et communautaire, a vu l’émergence de nombreux réseaux et médias sociaux. La démultiplication de ces réseaux sur le web offre l’accessibilité à une infinité de plateformes pour diffuser et gérer du contenu, mais aussi de nouvelles opportunités d’emplois. Parmi celles-ci évoquons le « community manager » ou gestionnaire de communautés, une profession qui a vu le jour en même temps que les réseaux sociaux  et qui depuis ne cesse de se développer.

pexels-photo-288477.jpeg

Gestionnaire de communautés: le métier

La gestion de communautés ou le « community management » est une notion nouvelle qui consiste pour un gestionnaire de communautés à animer et développer des communautés sur le web pour le compte d’une entreprise, d’une société, d’une institution ou encore d’une marque. Profondément lié à l’émergence des réseaux sociaux, le métier de gestionnaire de communautés réside plus exactement dans l’animation et la fédération de communautés mais aussi de médias sociaux à travers lesquels une entreprise peut faire parler et/ou mettre en place des contenus visant à publiciser ses produits et services.L’essence de ce travail même se trouve dans l’interaction et l’échange avec les internautes via des activités d’animation et de modération. Aussi, en intervenant sur la veille d’informations et la publication de contenus originaux, le « community manager » met un point d’honneur à créer des liens entre une marque et ses utilisateurs, une entreprise et ses clients.

Stratégies et plateformes du gestionnaire de communautés

Pour ce professionnel de la communication, dont la fonction est bien plus stratégique que tactique, les enjeux sont nombreux et les stratégies mise en place poursuivent comme objectifs la pérennité de l’information et l’établissement d’une e-réputation pour la société qu’il représente. Aussi, en tant qu’ambassadeur d’une société, le gestionnaire de communautés dispose d’une solide stratégie de contenu. Des politiques d’innovations collectives (Crowdsourcing) aux stratégies 2.0 de communication, le « community manager » doit:

  • Rechercher, créer et publier du contenu digital: en faisant de la veille sur le web, se tenant informer des forums, blogs qui concernent son secteur d’activités et aussi en interroger les membres d’équipes projets sur les évènements, promotions en cours et à venir

people-woman-coffee-meeting.jpg

  • Planifier l’animation sur les communautés web et les réseaux sociaux: en instaurant le dialogue avec les internautes afin de résoudre rapidement les problèmes qui se présentent et en assurant la fidélisation des internautes à travers des chats, des meetings et l’organisation de jeux et concours online. L’établissement de calendriers de publication est incontournable.
  • Assurer la visibilité de son entreprise sur les réseaux et médias sociaux: ici, il est primordial d’utiliser les bonnes plateformes et de veiller à la qualité des publications.

Parlant de plateformes nous pouvons citer Twitter, Pinterest, Instagram, LinkedIn, Facebook ou encore les blogs. La mission du gestionnaire ne consiste pas ici à poster des messages sur les réseaux sociaux ou encore à faire de simple tweets. Le gestionnaire se doit d’être polyvalent, il peut être aujourd’hui vidéaste et demain animateur de jeux, concours.                                                                                                                                              Prenant l’exemple de Facebook, le gestionnaire crée et anime des pages Facebook permettant ainsi aux internautes de partager leurs avis sur les produits et services de l’entreprise. Il anime aussi des séances de chats et de simples actions comme les « like » ou les retweets favorisent l’engagement des communautés. De même, la création de groupes, de hubs rendent la marque plus visible et augmentent le nombre de liens, de billets ou de commentaires rédigés.

pexels-photo-267355

En gros, Facebook est le réseau social par excellence pour rejoindre les jeunes, des gens qui s’intéressent aux domaines d’expertise d’une société.

Par ailleurs, comme nous l’expliquait Mme Nathalie Pilon lors de sa présentation, LinkedIn constitue un réseau de professionnels qui cherche à partager leur expertise. Le gestionnaire est donc bien conseiller de l’utiliser afin de rejoindre les journalistes et la presse. Aussi, selon cette professionnelle de la gestion de communautés, les blogs constituent la plateforme la plus efficace pour rendre les informations pérennes. Et à titre illustratif, elle nous donnera l’exemple de l’Ordre des Ingénieurs du Québec (OIQ) qui a récemment décidé de transférer tous ses articles du compte Instagram de la responsable de l’OIQ vers un blog.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s