Et si on parlait un peu de surcharge informationnelle?

Vous êtes-vous déjà retrouvé avec une quantité impressionnante de mails à lire et à trier et ce dans laps de temps serré? Mieux encore avez-vous dû gérer une situation de crise avec des collègues de travail où tout le monde parlait en même temps et ce dans un joyeux brouhaha? Je parie que oui, parce que moi ça m’est déjà arrivé et je peux vous dire que ça me stressait (je ne suis pas fan de l’agitation ou du parler pour ne rien dire). J’avais l’impression qu’on me bombardait d’informations sans me laisser le temps de les traiter ou même de penser à les traiter. J’étais surchargé de données sans savoir quoi en faire; ce n’était rien d’autre que de la surinformation, de la surcharge informationnelle.

Vous savez à quoi ça ressemble? Si non, laissez moi vous montrer et vous expliquer.

infobesitepart01-300x195-1La surcharge informationnelle!

La surcharge informationnelle ou infobésité est un concept décrivant l’excès d’information reçu par une personne. Plus exactement, il s’agit ici d’une surconsommation de l’information associée à une surproduction de celle ci et à une mauvaise gestion du processus  communicationnel. En effet, nombreux sont ceux qui pensent qu’une bonne communication se traduit par la production abusive d’informations que ce soit à travers les mails, les messages répétitifs. Mais, il n’en est rien convenons-en. Imaginé en 1993, histoire de prouver qu’il ne s’agit nullement d’un phénomène nouveau, le terme « infobésité » désigne selon David Shenk un excès de « masse grasse » entraîné par le bombardement d’informations ralentissant et étouffant le processus intellectuel.

Par ailleurs, notez que « l’information overload » peut être interprété de diverses manières et sous différents concepts. Dans ce cas, nous nous sommes intéressés de près à l’infobésité en entreprise.

infobésité 1

L’infobésité: réalité en entreprise ou imaginaire?

Liée à l’émergence des « NTICs » (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication), la surcharge informationnelle est un phénomène qui prend une ampleur considérable. Et ce en raison d’entreprises qui suréquipe les employés et les pousse à l’hyper-joignabilité à l’aide de moyens de communications numérique. Les outils de communications (smartphones, ordinateur portable) et j’en passe occupent toute la place et c’est l’explosion informationnelle. Le surplus d’information floutent les barrières du vrai et du faux. Les gestionnaires de l’information sont exposés au risque de dégradation de la qualité de l’information. Il devient de plus en plus difficile de faire le tri, de discerner la bonne information de la fausse. Les processus décisionnels sont alors faussés et la productivité en prend un coup.

Par ailleurs, à travers sa définition de l’infobésité, David Shenk veut faire comprendre que la surcharge de données informationnelles perturbent non seulement le fonctionnement des organisations mais handicapent aussi le processus intellectuel et communicationnel. Dans ces circonstances, le trop plein d’information est mal assimilé voire pas du tout, les employés éprouvent des difficultés à faire circuler l’information. Cette dernière ainsi transformée à loisir peut ne pas trouver de récepteur. Aussi, il est possible de constater que face au besoin omniprésent de communication et de partage d’informations, les employés de bureau se voient forcés d’assimiler et d’intégrer des données qui dépassent leurs capacités.

Effectivement, la surcharge informationnelle n’est pas sans dégâts sur les capacités physiques, psychiques et émotionnelles d’un individu sans cesse sous pression. Certains sont allés jusqu’à identifier la surcharge informationnelle comme un phénomène où l’excès d’informations reçues par une personne peut porter préjudice à ses facultés cognitives (burn-out, épuisement professionnel et désengagement) ou émotionnelles (stress, anxiété).

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s